JALMALV  Laon a réalisé en  2018, une animation sur le cycle de la vie.

 

Du le 19 mars, et au 12 avril JALMALV Laon a présenté une animation à destination des scolaires de primaire.

Cette animation a débuté le 19 mars pour les enfants du plateau. Puis durant une semaine nous étions à l'école Île de France pour les enfants de ville basse. Nous y sommes restés jusqu'au mardi 3. Ensuite c'est à  Athies, puis pour finir  à Pinon pour les enfants de leur école et celle de Chavignon, que nous proposions notre animation.

Les enfants de 5 à 12 ans ont pu découvrir  de façon très ludique et interactive , 4 ateliers: Naître-Grandir-Vieillir et Mourir, ateliers adaptés à leur âge.

Puis ils écoutaient un conte en relation avec le thème du deuil, ou jouaient avec des cartes conçues pour leur permettre de s'exprimer sur le cycle de la vie.

Ce projet est initié par deux bénévoles formées par la fédération nationale à la façon de parler de la vie et de la mort aux enfants et aux adolescents.

Nous avons réalisé un projet pédagogique pour les enseignants intéressés, ce projet a été présenté à monsieur l'inspecteur de circonscription.

                            Un livret réalisé par nos soins, destiné, pour chaque enfant,  leur a été remis, il permet de réfléchir sur chaque étape du cycle de vie. Il est utilisé avant notre animation, ou après éventuellement. Il permet également, nous l'espérons, des échanges avec leur famille.

Brièvement:

Les enfants par groupes de 5 à 6 circulent dans les ateliers, ils sont resté 15 minutes par atelier. Dans chaque atelier. Deux bénévoles formés les aidaient à découvrir cet atelier.

Ensuite les enfants jouaient avec un jeu de cartes sur le cycle de la vie ou écoutaient un conte.

L'animation durait environ 90 minutes.

Les objectifs et les propositions.

Un fil conducteur dans chaque atelier: EXISTER C'EST ÊTRE EN LIEN.

 

Dans l'atelier naître

Faire découvrir le début de la vie, faire prendre conscience que la naissance c' est d’aller d’un cocon douillet, le ventre

maternel vers quelque chose d’inconnu, un passage obligé vers…..Est-ce agréable pour un fœtus de naître? Cela sera visualisé par un tunnel dans lequel les enfants qui le souhaitent pourront passer.

La vie du nouveau-né a un début. Est-ce qu’un nouveau-né et un nourrisson, un bébé peuvent vivre seuls ?De quoi ont-ils besoins?La fragilité, la dépendance d’un bébé.

La naissance c'est aussi le début de relations humaines. Grâce à l'odorat, le toucher, l’ouïe et la vue le nouveau-né reconnait sa maman puis les siens, le lien se crée.

Dans l'atelier grandir

Faire découvrir la joie des découvertes en grandissant, la joie des liens nouveaux qui se créent.

Découvrir que grandir c’est aussi perdre, se séparer... (exemples: ses dents de lait, la quiétude de la maison pour aller à l’école, abandonner sa tutute, son doudou……) mais que l’on rebondit après une perte, une difficulté,  certaines pertes font grandir. Cela sera visualisé avec un trampoline.

Visualisation de la croissance par la mesure de la taille, de la longueur du pied, du poids).

Découvrir que grandir c'est gagner en autonomie, responsabilité etc.. Grandir c'est aussi se projeter vers l'avenir, rêver sa vie future. Grandir c'est apprendre, grandir c'est connaitre de plus en plus de personnes etc..

Dans l'atelier vieillir

Montrer un visage positif et varié des personnes âgées pour lutter contre l'âgisme qui se développe dans notre société.

Faire découvrir que l’âge mûr puis la vieillesse sont une période de vie durant laquelle on peut encore découvrir et faire

beaucoup d’activités, être utile, être heureux, mais période aussi durant laquelle on doit s’adapter et accepter le

vieillissement de son corps  se préparer à l’idée que la fin de vie s’approche de plus en plus. Visionnage d'une partie d'une interview de personnes âgées

A cet âge le besoin de relations est encore et toujours très important.Découvrir l’intérêt de  l’intergénérationnel.

Faire répondre à un Vrai ou Faux sur les personnes âgées. Regarder un parcours de vie, ne plus voir dans la personne seulemnt les signes du vieillissement mais surtout toute la richesse de cette vie.

Leur permettre de s'imaginer en vieux, avec la possibilité de se déguiser.

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'atelier mourir

Découvrir que chaque vie a une fin, dans le  monde végétal, animal et pour l'homme.

Depuis toujours les hommes s'occupent de leurs morts, certains animaux aussi.

Permettre aux enfants d'acquérir du vocabulaire, et donc  la compréhension d'événements.

Aborder la mort en dehors d'une période de crise familiale qu' est la perte d'un proche.

Parler de la mort qu'est ce que c'est?

Approche inter culturelle et inter religieuse par des posters.Est-ce que vous pensez que dans tous les pays les rites funéraires se passent de la même façon ? Pour vous quelle est la couleur du deuil ?

En fonction de l'âge des enfants  l'approche sera différente. Travail de vocabulaire, d'expressions populaires...Cet atelier  est très différent, adapté à chaque nouveau groupe d'enfants, à leur réalité.

 

 

 

 

Chaque enfant, qui en a besoin, a été écouté individuellement par une personne formée à l'écoute.

L'après-midi des jeux sur le cycle de la vie permet aux enfants d'échanger sur ce qu'ils ont découvert.

Enfin un conte a aidé les enfants a comprendre le deuil et les a ramèné les enfants vers la joie de la VIE.

Pour les parents

Vous le savez, une animation sur le cycle de la vie, aura lieu.

Une fleur, un arbre, un animal, un être humain, naît, grandit, change, vieillit et meurt. C’est la loi de la nature.

Toute l’animation est basée sur deux fils conducteurs :

  • Exister, c’est être en lien

  • Valoriser la vie à toutes ses étapes.

Les enfants se déplaceront dans les quatre ateliers interactifs et ludiques.

  • Naître

La naissance c’est le début de relations, de liens, par l’odorat, la voix, puis le toucher, la vue, liens qui le rassurent dès ses premiers instants.

Les enfants verront et manipuleront un poupon (peser, mesurer, habiller, etc.)

Valoriser la vie: la joie des découvertes et du gain d’autonomie en grandissant. Toute vie humaine est unique et précieuse, il faut en prendre soin et en faire quelque chose.

Comprendre que toute la vie est faite de crises de croissance, de pertes, mais que nous avons en nous la capacité de rebondir. Après une perte, une difficulté, les choses sont différentes, mais on continue, sa route, sa croissance…                                                                                                             

Comprendre que ce qui nous fait avancer, ce sont les relations que nous avons avec les autres.

Faire découvrir que l’âge mûr, puis la vieillesse sont des périodes de vie durant lesquelles il est encore possible de découvrir et faire beaucoup d’activités, être utile, être heureux.

Prendre conscience que les liens sociaux sont toujours et encore très importants. Découvrir l’intérêt de l’intergénérationnel.

Parler de la mort avec un enfant, c’est parler de la vie, parce que toute vie a un commencement et une fin.

Le but n’est pas de confronter brutalement les enfants à la réalité de la mort, mais de leur donner du vocabulaire leur permettant de pouvoir comprendre et exprimer leur ressenti, le jour où malheureusement, et c’est inévitable, ils seront confrontés à un deuil.

A travers des posters nous aborderons l’interculturel, sans chercher à imposer une manière de penser.      

Les personnes que l’on a aimées et qui nous ont aimés sont irremplaçables, elles  sont toujours dans notre cœur. L’amour, le lien perdurent.

Parler de la mort de temps en temps, aide à comprendre ce qui nous fait peur. C’est aussi se dire: «  Chouette je suis bien en vie, et la vie, j’en prends soin, c’est précieux». La vie est remplie de surprises, de câlins, d’aventures, d’expériences, de bonheurs…..

 

 

L’ANIMATION

Cette animation conçue par deux personnes formées au deuil de l’enfant et à la représentation de la mort en fonction de l’âge de l’enfant, a pour but uniquement de parler du cycle de la vie.

Toutes les personnes bénévoles qui interviendront ont été formées pour cette animation.

Le cycle de la vie fait partie des programmes scolaires.  Notre projet pédagogique, validé par Monsieur l’Inspecteur de Circonscription, fait référence au socle des compétences.

Tous les animateurs et coordinateurs de vie scolaire de Laon ont été formés par nos soins à cette thématique.  Nous sommes déjà intervenues auprès d’enfants sur le temps des Nouvelles Activités Périscolaires ou d’enfants catéchisés.

En 2017, à la demande d"une Association de parents d'élèves, nous avons réalisé une soirée pour les parents, sur la problématique de l’enfant et la mort, pourquoi et comment en parler ?

Vous parents, vous vous demandez peut-être la nécessité de parler de cela avec les jeunes ?

Un enfant élevé dans un monde aseptisé et sans risque, lorsque le danger survient, n’y ayant jamais été préparé, celui-ci ne saura comment y faire face. On ne protège pas un enfant en lui cachant les difficultés de la vie, mais en l’aidant à les affronter en face, en lui donnant des outils pour cela.

« Nous voulons proposer à nos bambins un monde sans frustration, sans solitude, sans absence, sans malheur et sans mort, et nous pensons réussir ainsi à les mettre à l’abri de la souffrance. Quelle erreur! » Patrick Ben Soussan pédo psychiatre.

 

Nous restons à votre disposition si un jour un temps d’informations, vous intéresse.

Sur chaque site une fois par semaine, durant une heure, les ateliers seront ouverts aux parents qui le désirent.

Pour obtenir tous les renseignements sur cette animation, n'hésitez pas à nous contacter.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now